ENGLISH  
 
CHIRURGIENS

   
Dre Patricia Bortoluzzi, chirurgienne plastique au CHU Sainte-Justine depuis plus de 20 ans, est spécialisée en chirurgie de reconstruction cranio-faciale chez l’enfant. Directrice de la Clinique de chirurgie cranio-faciale de cet hôpital, elle est également directrice du programme de Chirurgie plastique de l’Université de Montréal et présidente de la Société Canadienne des Chirurgiens Plasticiens pour l’année 2011-2012. Conférencière invitée très recherchée pour son expertise en reconstruction faciale complexe chez l’enfant, Dre Bortoluzzi participe annuellement à plusieurs missions chirurgicales.

« Pour moi, la magie des missions, c’est de pouvoir toucher aussi directement les gens... »
 


Dre Louise Caouette-Laberge, chef du service de Chirurgie plastique au CHU Sainte-Justine et professeure à l'Université de Montréal, est la fondatrice de MSA. Professeure titulaire de chirurgie plastique pédiatrique au CHU Sainte-Justine depuis plus de 30 ans, elle est l'auteure de plusieurs publications scientifiques dans le domaine de la chirurgie de reconstruction chez l'enfant. Dre Laberge a participé, en tant que chirurgienne et professeure invitée, à plus de 25 missions chirurgicales bénévoles dans plusieurs pays en voie de développement. Depuis 2007, elle dirige l'équipe médicale qui offre des soins spécialisés en Afrique.

 « Participer à l'aide humanitaire, sentir qu'on peut, à notre manière, aider quelques familles est un grand bonheur. Cette expérience change notre perspective du monde et ouvre nos yeux sur la réalité des autres. Si le proverbe dit : "Vaut mieux donner que recevoir", comprenons quelle chance nous avons d'avoir les moyens de donner ! »
 


Dr Roger Paul Delorme, chirurgien plasticien, appelé affectueusement « Papy » par les papas africains, œuvre depuis plus de trente ans en chirurgie plastique.  Passionné par la chirurgie cranio-faciale et la chirurgie reconstructrice du visage et du nez, il met son expertise au service des enfants africains et des chirurgiens en formation. Directeur de programme de formation en chirurgie plastique de l'Université de Montréal pendant sept ans, chef du service de chirurgie plastique de l'Hôpital Notre-Dame de Montréal durant plus de 15 ans, chirurgien-conseil au CHU Sainte-Justine, il a touché à tous les domaines de la chirurgie plastique reconstructrice, depuis l'enfant jusqu'à l'adulte. Il était de l'équipe au Mali 2009 et 2010, au Burkina Faso 2010 et au Cameroun 2011.

« Issu d'une famille modeste, rendre des enfants plus heureux en leur redonnant le sourire est ma façon de
remercier pour  ce que j'ai reçu. »
 


Dr Jean-Martin Laberge est chirurgien général pédiatrique à l'Hôpital de Montréal pour enfants, professeur titulaire à l'Université McGill et ex-président de l'Association canadienne de chirurgie pédiatrique. Au cours des dernières années, en plus d'avoir participé à toutes les missions de MSA, Dr Laberge s'est joint à différentes équipes humanitaires pour aller opérer et enseigner dans les pays suivants : la Chine, l'Équateur, le Ghana, le Kenya, le Mexique, le Rwanda et la Somalie. Son expertise élargie dans le domaine de la chirurgie pour enfants permet à notre équipe d'assurer un suivi sécuritaire des enfants qui pourraient présenter des problèmes plus complexes dans le cadre de notre mission.

« Deux choses me frappent à chaque mission. D'abord, la générosité de tous les membres de l'équipe qui travaillent à préparer les missions et qui y participent en donnant leur temps et même leurs vacances, pour tout simplement aider les autres. Ensuite, l'accueil chaleureux qu'on nous réserve à chaque fois, le désir des gens sur place de travailler avec nous, leur incrédulité quand nous discutons du nombre d'enfants que nous prévoyons opérer, et leurs énormes sourires, tant ceux du personnel médical et administratif que ceux des parents des enfants opérés, lorsque nous complétons notre mission. »
 



ANESTHÉSISTEs

   
Dre Anne Lavoie, anesthésiologiste au CHUM, développe une expertise en anesthésie obstétricale à haut risque. Elle a accompagné l'équipe de MSA au Burkina Faso en 2010 et au Cameroun en 2011, où, en tant qu'anesthésiste pédiatrique, elle a aussi participé à l'évaluation péri-opératoire ainsi qu'à l'enseignement transmis auprès des équipes locales. Pour exprimer son expérience en Afrique, elle aime citer Rainer Maria Rilke :

«La pauvreté est comme une grande lumière au fond du cœur».
 


Dr Jean Moren, médecin spécialiste en anesthésie et réanimation, pratique en France depuis 1991. Il a été invité à se joindre à MSA pour participer aux missions Mali 2010, Burkina Faso 2010 et Cameroun 2011.  

« J'ai découvert MSA un peu par hasard et si je réponds présent à chaque invitation (je travaille habituellement outre-atlantique) c'est en raison de la magnifique cohésion qui anime cette équipe. Avec somme toute peu de moyens financiers, les membres qui la composent arrivent à déployer sur place une très belle structure, particulièrement efficace en termes de services rendus. Quand la bonne humeur s'allie à la compétence! »
 



PÉDIATRE

   
Dr Jean Turgeon, pédiatre au CHU Sainte-Justine et professeur au département de pédiatrie de l'Université de Montréal, a participé à plusieurs voyages d'enseignement en Afrique et dans les Antilles pour partager ses connaissances en pédiatrie. Son expertise au cours de la mission est essentielle au dépistage des enfants qui présentent des anomalies autres que les malformations faciales pour s'assurer de la sécurité des enfants, veiller à une prise en charge globale et minimiser les risques opératoires.

« L'importance que semble prendre la place des enfants dans cette société est remarquable. Quiconque a à cœur la promotion et la défense des droits et intérêts des enfants devrait s'en inspirer. C'est, sur un plan personnel, le principal legs que me laissera cette belle aventure. »
 



INHALOTHÉRAPEUTE

   
Suzanne Ouimet est inhalothérapeute à l'Hôpital de Montréal pour enfants depuis de nombreuses années. Elle apporte une expertise dans les domaines de l'anesthésie pédiatrique et de la réanimation. Mme Ouimet a participé à la mission au Burkina Faso en 2007, au Mali en 2009 et 2010, et à la dernière mission au Cameroun en 2011.

«Ce qui me frappe le plus lorsque je pars en mission, c'est la simplicité du partage et le mariage des cultures.»
 



   
Grant Auer est inhalothérapeute au CUSM depuis de nombreuses années. M. Auer a participé à la mission au Burkina Faso en 2014.

«Rarement l’occasion nous est donnée d’avoir un impact aussi significatif sur la vie des autres. En quelques jours seulement, on peut changer la vie de tellement d’enfants! Si une chirurgie peut ramener la qualité de vie à un enfant, n’est-ce pas la raison qui nous a amenés au domaine de la santé?»
 



INFIRMIER

   
Guy Legault est infirmier au CHU Sainte-Justine depuis 1985 et plus spécifiquement au bloc opératoire depuis 1999. Il a eu le plaisir et le privilège (précise-t-il) de participer à trois missions de MSA, soit au Burkina Faso en 2007, au Mali en 2009 et de retour au Burkina Faso en 2010. Il a également collaboré à l'élaboration des autres missions de MSA. Son rôle, en tant qu'infirmier en mission, est de préparer et de participer aux chirurgies, ainsi que de veiller au nettoyage et à la stérilisation des instruments.

«Pour moi MSA me donne la chance de participer à une expérience humaine enrichissante au point de vue personnel et me rappelle combien je suis choyé. Comme il est réconfortant de voir tous ces nouveaux sourires!»
 



INFIRMIÈRES

   
Joanne Bérubé, infirmière spécialisée en soins postopératoires, possède 32 années d'expérience, dont 19 en salle de réveil pédiatrique. Elle a participé aux missions Mali 2010 et Cameroun 2011 en tant qu'infirmière en salle de réveil. En plus de prodiguer des soins aux enfants, elle a assuré la transmission de connaissances auprès du personnel infirmier local ainsi que des parents.

« Partir en mission est un cadeau que je m'offre : des journées bien remplies de travail, de rires, de partage… un enrichissement personnel et professionnel. Partout dans le monde, les enfants sont beaux! »
 


Linda Blanchard est infirmière clinicienne depuis 18 ans à l'Hôpital de Montréal pour enfants où elle a développé une expérience en soins chirurgicaux, aux soins intensifs et au bloc opératoire. C'est cette expérience qu'elle a pu mettre à profit lors de sa participation aux missions de MSA au Mali 2009 et au Burkina Faso 2010 en tant qu'infirmière au bloc opératoire.

« Pour moi, une mission humanitaire, c'est une occasion unique de s'ouvrir aux autres, de se dépasser soi-même et surtout de contribuer à améliorer la qualité de vie d'un enfant. »
 


Denise Corbin est infirmière diplômée du CEGEP de Chicoutimi. Exilée à Montréal pour poursuivre sa profession d'infirmière, elle est arrivée au CHU Sainte-Justine en 1993 où elle a travaillé à l'urgence, aux soins intensifs et en chirurgie. Depuis 3 ans, elle est assignée au bloc opératoire. Elle s'est jointe à l'équipe MSA pour la mission Burkina Faso 2010 en tant qu'infirmière au bloc opératoire et au réveil. De plus, elle a participé à la préparation des bagages et des achats pour cette mission.

« Ce qui m'a le plus marquée dans cette aventure, c'est le visage stoïque des mères avant la chirurgie qui se transforme par un merveilleux sourire, tel le regard d'une mère qui regarde son enfant à sa naissance. Une mère m'a dit : Vous me donnez une seconde vie ! »
 


Lucie Ferland, infirmière clinicienne au CHU Sainte-Justine, a participé à une mission humanitaire en Haïti, en 2005, avant de se joindre à l'équipe MSA avec laquelle elle est allée au Burkina Faso en 2007, au Mali en 2010 et au Cameroun en 2011. Elle a également collaboré aux autres missions de MSA en aidant activement aux préparatifs.

« Le partage et le transfert des connaissances lors d'une mission sont pour moi des éléments de bonheur et de fierté immense. Je crois que lorsqu'un enfant sourit, c'est tout un peuple qui fleurit. »
 


Lyse Giguère est infirmière clinicienne au CHU Sainte-Justine où elle a acquis une grande expérience en chirurgie plastique qui l'a amenée à participer à quatre missions de MSA : au Burkina Faso en 2007 et 2010, au Mali en 2009 et au Cameroun en 2011. Pour elle, partir en mission, c'est d'abord et avant tout collaborer avec la chef de mission à la planification des commandes, à la réception et à l'empaquetage de tout le matériel médical nécessaire aux opérations qui sera apporté par le personnel bénévole dans le pays hôte.

« Merci à la vie pour cette grande opportunité. Participer à une mission me permet d'utiliser mes compétences pour aider d'une façon tangible et recevoir encore plus. »
 


Rachel Giroux est infirmière depuis 37 ans au CHU Sainte-Justine où elle œuvre, depuis les 27 dernières années, au bloc opératoire, principalement en chirurgie plastique et en salle de réveil. Elle est avec MSA depuis ses débuts surtout à titre d'infirmière de salle de réveil mais aussi en tant que membre suppléant pour la salle d'opération. Mme Giroux a participé aux missions du Burkina Faso 2007, du Mali 2009, et du Burkina Faso 2010.

« Cette expérience me permet de remettre un peu plus de simplicité dans ma vie, de faire la différence entre un désir... et un besoin... »
 


Myriam Petit est infirmière en pédiatrie à l'Hôpital de Montréal pour enfants depuis 34 ans. Son expérience des 14 dernières années en salle de réveil lui a permis de se joindre à l'équipe de MSA. Elle a participé à la mission du Mali 2010 ainsi que celle du Cameroun 2011.

« Le bonheur dans les yeux des parents après la chirurgie n'a pas de prix et ces expériences sont certainement parmi les plus enrichissantes que j'ai connues. »
 


Danièle Tremblay est infirmière au bloc opératoire de l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont à Montréal. Elle a participé à plusieurs missions de MSA : Burkina Faso en 2007, Mali en 2009 et 2010, et Cameroun en 2011.

« À chaque mission, voir un sourire remplacer l'inquiétude sur le visage des parents me rend heureuse... »
 



BÉNÉVOLES DU MILIEU DES AFFAIRES

   
Geoffrey Adams a travaillé pendant plusieurs années dans le monde financier, plus spécifiquement dans le domaine des valeurs mobilières internationales et la gestion de transition de portefeuilles avant de se joindre, en 2006, au Dre Louise Caouette-Laberge avec qui il a collaboré à la mise sur pied de MSA. Depuis, M. Adams participe aux levées de fonds, au soutien logistique et à la gestion des données informatiques des patients. Il a accompagné l'équipe au Burkina Faso en 2007 et 2010 et au Mali en 2009 et 2010.

« MSA, c'est une aventure extraordinaire qui me permet de travailler avec des gens exceptionnels, guidés par le désir et le talent de changer la vie des gens dans le besoin. Que puis-je demander de plus ? »
 


Marthe Bélanger est adjointe aux ressources humaines au Musée des beaux-arts de Montréal depuis plus de 20 ans. Chargée de la logistique, elle a participé à quatre missions de MSA : Burkina Faso 2007 et 2010 et Mali 2009 et 2010.

« J'ai eu la chance, car c'en est une, de voir de près le résultat de la chirurgie sur les enfants. La transformation dans chaque cas a été extraordinaire! Je retiens aussi la part moins spectaculaire mais combien essentielle de la mission : le transfert des connaissances, véritable trace de notre passage. »
 


Bernard Fougères, cinéaste et photographe depuis près de 30 ans, œuvre principalement dans le domaine de l'architecture et de la photo documentaire. Il a participé à quatre missions de MSA, soit au Burkina Faso en 2007 et 2010 ainsi qu'au Mali en 2009 et 2010, missions au cours desquelles il prend les photos des enfants avant et après les chirurgies en plus d'aider au catalogage des dossiers médicaux.

« C'est une grande joie et un privilège de pouvoir travailler avec une équipe telle MSA, un groupe de gens extraordinaires. »
 


France Labelle Delorme fut traductrice, secrétaire-comptable et secrétaire dans une école primaire pendant 5 ans. Mère de deux enfants et grand-mère de six petits-enfants, elle est présentement bénévole au CHU Sainte-Justine au département de néonatologie. Mme Labelle Delorme a participé à la mission Mali 2010, en accueillant parents et enfants en plus de prendre soin des petits à la salle de réveil.

« Sensibilisée aux problèmes humains vécus par les familles dans des situations difficiles, j'arrive à créer une belle complicité avec les patients et un climat de confiance qui favorise, à petite échelle, le bon déroulement des chirurgies. Cette expérience de vie, hors du commun, me fait réaliser tout d'abord, que je reçois bien davantage que je ne donne, ne serait-ce que par les marques de reconnaissance que ces gens me manifestent et cela fait chaud au cœur! De plus, même si ça se passe dans de lointains pays, il n'en reste pas moins que la compassion transcende les distances et que nous sommes tous égaux devant la douleur peu importe d'où l'on vient. Et je me souviendrai toujours de ce père qui tenait son fils dans ses bras après l'opération et me remerciait de penser à eux dans mon pays si loin, loin, loin... »
 


Marie-Claude Lacroix œuvre dans le monde de la vente et du marketing depuis plus de trente ans. Souhaitant mettre à contribution son expertise, elle aide bénévolement à promouvoir MSA. Sur le terrain, elle a participé aux missions Mali 2009 et 2010 ainsi que Cameroun 2011, où elle a joué un rôle de soutien et d'encadrement auprès des parents et des enfants, tant avant qu'après les chirurgies.

« L'équipe de MSA apporte bien plus que des soins, des connaissances ou de l'expertise médicale. Par les sourires qu'elle rebâtit, elle redonne la dignité… elle sème l'espoir… Comme je suis choyée d'en faire partie ! »